Outils pour utilisateurs

Outils du site


start:rech:sma

L'axe Multi-Agent dirigé par Pr Salima HASSAS mène depuis de nombreuses années des recherches dans le domaine des systèmes dynamiques distribués, appelés systèmes multi-agents, dans lesquelles chaque entité a sa propre conscience du monde, sa propre capacité d'initiative et une totale liberté d'action (agents réactifs).

On s'intéresse notamment au développement de systèmes dotés de propriétés auto-* : auto-organisation, auto-adaptation, auto-contrôle, etc. Ce qui caractérise les systèmes auto organisés c'est l'émergence et le maintien d'un ordre global sans qu'il y ait un chef d'orchestre, ni nécessairement de relations directes entre les agents, avec par ex. des échanges indirects via l'environnement (communication stygmergique).

J'aime particulièrement la définition des systèmes autonomes de feu JM Fouet :

Les 'bonnes heuristiques' ne sont pas les solutions, mais le moyen de trouver les solutions. Exemple: je veux placer des composants sur une carte électronique, en minimisant les trajets, et en dispersant ceux qui chauffent. Heuristique: commencer par placer ceux qui chauffent le plus, puis positionner les autres composants, au lieu d'avoir un algorithme qui applique des méthodes mathématiques à l'ensemble, je dote chaque composant (ou plus exactement son représentant dans mon système) d'une fonction 'plaisir/douleur' (il fait trop chaud, je suis trop loin de celui-là) et ils se mettent a discuter: “pousse-toi de là”, “tu viens, chéri?”, etc. La carte (ensemble de composants et de câbles) s'auto-organise pour maximiser le 'plaisir' de ses composants. (Pr Jean-Marc Fouet, directeur d'équipe Systèmes Experts, Univ. Lyon1, 1997)

Ces systèmes sont ainsi capables de réagir et de s'adapter aux perturbations de leur environnement en développant leur propre gouvernance, et ce de manière dynamique.

Outre les systèmes biologiques, les domaines d'application sont nombreux : société de l'information, réseaux urbains, énergie, santé, systèmes financiers.

Plus généralement, les SMA permettent de modéliser le contrôle décentralisé et émergent dans lequel des agents évoluent dans des environnement ouverts et dynamiques. Nous étudions plus particulièrement la relation entre leurs capacités d'auto-contrôle et le développement de leurs capacités d'apprentissage.

Personnellement je travaille sur la question de l'apprentissage des agents dans de tels systèmes, avec comme d'application privilégié, celui du Transport.

start/rech/sma.txt · Dernière modification: 2019/03/05 17:41 par vdesland

CNRS INSA de Lyon Université Lyon 1 Université Lyon 2 École centrale de Lyon